À PROPOS

Brain : Make Internet Great Again

Après 13 ans d’existence, des centaines de reportages et d’interviews fleuves, des milliers de gifs de pandas roux, des centaines de fêtes, des livres, des podcasts, un trimestriel papier, un bar et un jeu de société, Brain Magazine a décidé de mettre fin à son aventure sous sa forme actuelle. 

Créé en 2007, Brain Magazine est un pur produit d’internet. Le pur produit d’une époque pleine de promesses, où le mot “blog” devait être expliqué aux parents sur TF1 et où Myspace était synonyme d’“avenir”. Le pur produit d’une époque bénie où la tyrannie des chats ne s’était pas encore imposée et où Internet résonnait comme une utopie de liberté. Un pur produit, queer et joyeux, qui s’amuse toujours autant à inventer des contenus impertinents, drôles et bizarres mais un produit aujourd’hui fatigué de l’écosystème dans lequel il est tenu d’évoluer. Fatigué des changements d’algorithme toutes les 3 semaines. Fatigué des trolls nazis qui envahissent nos réseaux dès qu’on parle des femmes ou des LGBT+, soit un article sur trois. Fatigué de voir notre page shadowban ou carrément bloquée par Zuck tous les 6 mois pour avoir osé montrer les tétons d’une femme ou moquer Gérald Darmanin. Fatigué de devoir parler référencement, reach, likes, clics et autres mots qui n’auraient jamais dû sortir des murs de Linkedin. Fatigué de la tyrannie grandissante des GAFA sur les médias, dont le pouvoir croît à mesure que la presse s’enfonce toujours un peu plus dans la crise.

On ne va pas vous mentir, Brain, c’est actuellement quatre personnes qui se démènent pour faire survivre l’impertinence malgré LA Covid. Mais là, sans aide de nos lecteurs, ça devenait Mission Impossible (le 3, celui qui est pas terrible). On a même pensé à faire une cagnotte Leetchi, mais vous avez déjà assez à faire avec celles des anniversaires de vos potes relous.

Brain est mort, vive Brain Matin

A compter du 1er décembre, le site actuel fermera donc ses portes pour devenir Brain Matin, un quotidien numérique payant envoyé chaque jour à 11h tapantes dans les boîtes mail de nos abonnés. Au prix de 4 euros par mois. Soit le prix d’un demi dans un rade parisien, de 3 pains au chocolat et demi, de 2 camemberts Cœur de Lion, de 8 cigarettes, d’un McFish, d’un café dans un quartier chic, d’un masque en tissu lavable 20 fois ou d’un vinyle de Patrick Sébastien sur lequel ne figure même pas le tube Pipo Le Iench.
Pour 4 euros, vous recevrez chaque jour dans votre boîte mail un véritable magazine quotidien digital – totalement indépendant – écrit avec amour et passion par une dizaine de journalistes et maquetté par le talentueux duo de graphistes Superscript² qui 1. vous informera 2. vous cultivera 3. vous fera rire 4. vous offrira toutes sortes d’avantages en nature

DE L'INFO, DES ENQUETES ET VOS BIEN AIMEES PAGES P****

1. Brain Matin vous informera

Avec le lancement de la Page Président en 2011, nous avons été pionnier sur le LOL politique en France mais depuis le débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, l’entrée en politique de Jean-Marie Bigard, la Zemmourisation des esprits, on s’est dit qu’il était temps de reprendre la politique au sérieux. Comme Lionel Jospin, la Page Président assume ses responsabilités et se retire de la vie politique pour laisser sa place à Brain Info, rubrique chapeautée par le journaliste Yann Quercia (@YannQuerciaa)dès le lancement de notre newsletter. Des journalistes politiques, déçus des médias traditionnels, ont rejoint notre rédaction pour analyser et enquêter sur la politique française. Avec une double volonté : être à la fois indépendant éditorialement et avoir une vision qui s’éloigne au maximum de la construction classique de l’information politique. Brain Info sera le Neo qui vous sortira de la matrice de l’agenda médiatique, ira chercher les politiques dans leur habitat naturel (Parlement, Conseil des Ministres) et imposera l’ISF (l’interview sans filtre)

2. Brain Matin vous cultivera

Chaque jour vous pourrez lire, dans notre Brainorama, des longs formats sur la pop culture, le ciné et la musique. On ne s’interdira pas d’arborer nos plus belles lunettes et notre plus beau bouc pour concurrencer Lorant Deutsch en vous emmenant gambader dans les dédales de l’Histoire, que ce soit pour humer la grande époque des backrooms gays du New York des années 80 ou retracer la folle épopée du PQ. On ne s’interdira pas non plus les coups de gueule, qui manquent cruellement à la presse culturelle devenue aussi lisse qu’un front piqué au Botox. Mais on continuera aussi de soutenir tous ceux qui tentent de faire vivre la fête et le beau, envers et contre tout. Et on n’oubliera pas non plus la porn culture, qui imprègne nos vies bien plus qu’on ne veut bien l’avouer. Le tout mis en images par notre équipe d’illustrateurs et de photographes. 

3. Brain Matin vous fera rire

Contrairement à sa petite sœur la Page Président, la Page Pute, elle, restera bien en vie. Vous retrouverez donc chaque jour des memes, des vidéos d’enfants en péril, des gifs d’alpaca, des instants câlins, mais aussi des sondages, des tweets à la con, des listes, des tops, des graphiques, des citations, de la BD. Du drôle, et du bizarre. Bref, l’institution Page Pute continuera fièrement à faire chuter la productivité des Français (les patrons du CAC 40 la détestent).

4. Brain Matin vous donnera moult avantages en nature (quand la situation sanitaire le permettra)

Non vous ne pourrez pas caresser IRL le torse d’Eric Zemmour. En revanche le club Brain vous donnera accès à :
• des concerts privés en petit comité dans des appartements, des studios d’enregistrement ou des lieux surprenants
• des conférences intelligentes, garanties sans Pascal Praud
• et à terme plein d’événements exclusifs tels que des enregistrements de podcasts, events food et autres rendez-vous prestige

Des questions ?

Des questions ? Oui, vous là-bas ?

Mais alors Brain, je ne vais plus pouvoir scroller en gloussant sur vos pages Facebook, Instagram et Twitter ?
Rassurez-vous, nous resterons sur les réseaux pour vous donner des échantillons gratuits, comme à Séphora, et proposer des vidéos exclusives.